Tickets Restaurant : Encore du BLA BLA de la part de la MEDEFDT

Chez S3I, le devoir de vérité est une de nos valeurs.

Définition du terme fake news (de l’anglais : [feɪk nuːz]), en français : fausses nouvelles, informations fallacieuses, fausses informations, infox, désigne des informations mensongères délivrées dans le but de manipuler ou tromper un auditoire


Exemple de fakeNews : la Newsletter CFDT du 29 Mars 2020

Fakenews Cfdt

Voici la vraie News :
Vous l’attendiez toutes et tous.
La direction a enfin pris les mesures que S3I demandait pour maintenir le pouvoir d’achat des salarié(e)s.

L’annonce a été faite ce matin lors du CSE-SSG du 29.05.2020 mais reprenons un peu la chronologie pour comprendre cette situation : (tout est traçable, la vérité rien que la vérité)

Depuis Avril 2020 et le début du confinement, la plupart des salarié(e)s ne perçoivent plus sous forme papier, leurs tickets Restaurant. Face à cette injustice et sachant que beaucoup de salarié(e)s ont besoin de ces tickets pour faire leurs courses alimentaires, S3I a demandé à la direction, de verser sous forme d’une prime-panier (dans la première version proposée) la part patronale allouée aux TR et ce, afin de ne pas pénaliser en premier lieu les bas salaires et par extension vous et toutes.

DEJA, S3I demandait dans sa communication de Avril 2020 :

News - Avril 2020 - Info Elus CSE SSG

Depuis Avril 2020, nous avons eu plusieurs CSE-I2S et SSG supplémentaires.
A chaque fois, S3I demandait quelles étaient les solutions que la direction comptait mettre en place. A chaque fois, nous avons indiqué que le versement de la part patronale pouvait se faire sur la feuille de salaire (le temps de revenir sur une situation nominale de distribution des TR).

Le 27 Mai 2020, un de nos élu à envoyer à toutes les organisations syndicales les avantages et les inconvénients de la carte dématérialisée et à rappeler les règles que tolérait l’URSSAF afin de préparer l’entretien avec le fournisseur Natixis.

Une organisation syndicale, aujourd’hui 29.05.2020, a repris à son compte, l’idée de S3I au CSE-SSG (que nous vous indiquions dès le 28 Mai 2020 sur notre site Internet) – Lien

Aujourd’hui, le CSE-SSG aurait donc validé le versement de la part patronale pour les mois de Mars et de Avril 2020 (nous attendons la communication). Si tel est le cas, tous les salariés bénéficieraient d’une nouvelle proposition S3i acceptée par la direction. 

L’idée est actée lors du CSE-SSG.
Espérons maintenant une harmonisation des pratiques entre SSG et I2S.

Nous vous tiendrons informé comme à notre habitude.

Chronologie :

Avril 2020Communication des élu(e)s au CSE-I2STéléchargement de la communication
Extrait du PV du CSE du 16 Avril 2020 (validé lors du CSE du 28.05.2020)Extrait du PV
Question S3I : Je reviens sur les tickets restaurant qui ne seront pas fournis en avril et en mai et visiblement, en fonction de la situation sanitaire, peut-être en juin.
Nous avions demandé durant les précédentes réunions de trouver éventuellement un moyen de pouvoir faire en sorte que les gens qui n’ont pas les tickets restaurants puissent avoir une compensation. Au départ, nous avions évoqué la part patronale directement versée aux salariés, à priori, c’est compliqué, pour l’URSSAF, cela peut être assimilé à un avantage.
Nous avons également évoqué les primes-panier ou autres qui peuvent être défiscalisées, qui ne sont pas soumises à impôt, j’en avais parlé à la dernière réunion, Arnaud n’avait pas pu répondre sur cette question. Est-ce quelque chose qui a été évoqué au niveau de la direction pour que les gens qui n’utilisaient pas de tickets restaurant et qui l’utilisaient pour faire leurs courses puissent ne pas perdre en pouvoir d’achat et continuer à faire leurs courses ?

Réponse direction I2S : C’est un point que nous avons déjà abordé deux fois lors de nos réunions parce que nous ne sommes pas en mesure de distribuer les tickets restaurant aujourd’hui, ce qui peut poser difficulté.
Je n’ai pas de réponse à apporter à ce jour sur la possibilité de faire autrement que des tickets restaurant, je re-note cette question, pour être tout à fait honnête, on ne s’y est pas penché.
CSE du 14.05.2020Nous avions à nouveau reposé la question sur les tickets restaurant :
La direction nous indiquait ne pas retenir notre proposition mais plutôt passé par un système de carte dématérialisant les TR.
Lien
Préparatoire du CSE du 28.05.2020Un élu S3I envoie le 27.05.2020, à toutes les organisations syndicales, les avantages et inconvénients de la solution de la carte dématérialisée et précise que :

Information retenue sur le site de l’URSSAF :
En raison de l’impossibilité de distribuer aux salarié(e)s les titres-restaurant papier pendant la crise sanitaire, certains employeurs versent une indemnité repas à leurs salariés.
L’Urssaf précise sur son site internet qu’à titre dérogatoire, cette indemnité, attribuée par l’employeur dans les mêmes conditions que les titres-restaurant, c’est-à-dire dès lors qu’elle est égale au montant de la participation de l’employeur au financement des titres, peut être exclue de l’assiette des cotisations et ce jusqu’à ce que la reprise de la distribution des titres papiers soit à nouveau possible.
https://www.urssaf.fr/portail/home/actualites/foire-aux-questions.html
CSE du 28.05.2020S3I a demandé pour quoi la direction n’avait pas repris la proposition de S3I : pas de réponse.
En revanche, dans sa décision unilatérale de passer aux TR pendant la période de confinement, elle avait invité une intervenante de la société Natexis pour nous vanter la carte dématérialisée.

Face à toutes les questions posées notamment en grande partie par S3I et devant le peu de temps imparti à cette personne pour présenter le système, nous restions avec nos interrogations. La direction rappelait qu’il ne serait nullement utilisé ce système de compensation financière.

La MEDEFDT s’est attaché à poser deux questions dont une sur le paiement des repas « UBER ». Nous constaterons que la MEDEFDT essaye de vanter les systèmes « uberisés » comme Deliveroo ou Ubereats.
CSE du 29.05.2020Un élu S3I au CE SSG a fait une déclaration concernant les tickets restaurants.
Traid’Union a rallié S3I, indiquant qu’ils étaient d’accord avec notre déclaration.
Les autres syndicats ont également fait des déclarations allant dans le sens de S3I et du formidable travail qu’à fait un de nos élus lyonnais.

La direction a fait un demi-pas en arrière, en indiquant regarder si c’est possible et comme le risque est limité à 2 mois, elle va surement payer les participations employeur TR des 2 mois en retard sur la paie de Juin.
29.05.2020Attente de l’annonce sur I2S

S3I n’est pas contre la proposition des cartes dématérialisant les Tickets Restaurant.

S3I est contre un choix unilatéral de la direction, imposé à L’ENSEMBLE des salarié(e)s, sans concertation avec les Instances Représentatives du Personnel, et sans possibilité offerte aux salarié(e)s dans le choix de la formule qu’ils souhaitent.

Si certain(e)s salarié(e)s souhaitent une carte, libre à eux et c’est leur choix, nous le respectons. Mais il ne faut pas que ce choix s’impose à la majorité.

Maintenant, vous savez qui préserve vos intérêts et votre pouvoir d’achat.

S3I - Le Syndicat National des Salariés du Numérique
Instagram
error: Content is protected !!